Recherche et développement

Bien qu’ils aient l’aspect de produits « immuables » pour le grand public, les pâtes, papiers et cartons  sont l’objet de recherches permanentes. L’industrie papetière française investit constamment dans des programmes de recherche visant à inventer de nouveaux produits ou de nouveaux procédés.

Des travaux de recherche et développement visent, par exemple, à améliorer les propriétés barrières des papiers et cartons d’emballage afin qu’ils garantissent la meilleure conservation possible des produits transportés. Le développement de papiers intelligents, c’est-à-dire de matériaux capables de recueillir, stocker  et transmettre de l’information, est un autre exemple de domaine de recherche. Sur ces papiers, des dispositifs d’électronique imprimée permettent de veiller au respect de la chaîne du froid, de faciliter la gestion des stocks ou d’informer sur des chocs éventuels. L’industrie papetière s’inscrit ainsi dans l’économie circulaire de demain, où les produits intelligents et biosourcés auront une place primordiale.

Les processus de fabrication des pâtes, papiers et cartons font également l’objet d’innovations permanentes afin de réduire l’empreinte environnementale de l’industrie. Les objectifs européens en matière d’environnement nécessiteront de réduire drastiquement les consommations d’énergie et les rejets de CO2. Cela ne pourra se faire que grâce à des technologies de rupture qui révolutionneront les procédés de production.